De est à ouest, les projets financés par FAD en infrastructures et moyens de subsistance, sont en train de transformer les économies et créer nouveaux liens pour promouvoir l’intégration regionale, les exchanges commerciaux et améliorer la sécurité alimentaire nationale.

Senegal-Gambia: Le FAD a financé la construction du fondamental Pont Senegambia, qui relie le Senegal et le Gambia: c’est un développement historique, qui transformera les opporunités économiques et commerciales entre les deux pays, promouvoir l’integration régionale et réduire la fragilité.
Liberia-Côte d’Ivoire: Les investissements de FAD sont en train contribuer au redressement des économies après un conflit. Le rôle du Fonds dans la relance économique de la Côte d’Ivoire a été impressionnant. Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire est passée de la fragilité à la stabilité, enregistrant de taux de croissance économique remarquables au cours des cinq dernières années. Le Fonds finance les liaisons routières reliant le Libéria et la partie frontalière de la Côte d’Ivoire du programme de transport de l’Union du fleuve Mano, élément essentiel de l’intégration entre le Libéria, la Guinée et la Côte d’Ivoire. Ce corridor routier stimulera la reprise économique dans la région et profitera à 800 000 ménages.
Connectivité routière continentale: le Fonds a cofinancé la route transsaharienne de plus de 9 000 kilomètres reliant le Tchad, le Niger, le Mali, le Nigéria, l’Algérie et la Tunisie. Et plus tôt cette année, le Fonds a financé le corridor routier de 285 kilomètres dans le nord du Mali, qui ouvrira la région de conflit de Kidal et augmentera les échanges commerciaux avec d’autres régions du Mali et de l’Algérie.

Les contributions du FAD ont eu des impacts considérables sur les fronts de l’énergie et de l’agriculture.
Zambia: Projet hydroélectrique d’Itezhi: Cette installation hydroélectrique à énergie propre achemine l’électricité dans quatre zones regroupant près d’un million de personnes, mettant ainsi fin aux coupures de courant constantes et sauvant des vies dans les hôpitaux.
Agriculture: À travers Feed Africa High 5 et le soutien du FAD, le Groupe de la Banque a lancé un programme régional transformateur de sécurité alimentaire, intitulé Technologies pour la transformation de l’agriculture en Afrique (TAAT). TAAT se concentre sur l’accélération de l’accès aux technologies agricoles pour que les agriculteurs renforcent la sécurité alimentaire dans toutes les régions. Les investissements dans les pays FAD soutiendront 40 millions d’agriculteurs d’ici à 8-10 ans.
In 2018, TAAT soutient plus de 1.5 millions de petits paysans avec des variétés de maïs tolérantes à la sécheresse, traitées aux insecticides. Et cette année, 30 sociétés semencières produisent 27 000 tonnes métriques de maïs résistant à la sécheresse destiné à 2,6 millions d’agriculteurs en Afrique australe. Au total, 1,6 million d’agriculteurs ont déjà reçu et planté leurs exploitations avec des variétés de maïs résistant à la sécheresse, un atout majeur pour la sécurité alimentaire des ménages et nationale.

 

Link: https://www.afdb.org/en/news-and-events/daily-across-africa-the-african-development-funds-interventions-are-making-a-difference-in-the-lives-of-millions-19104/